Biographie Geneviève Treyvaud

Geneviève Treyvaud, Chercheuse associée au Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT) de l’Université Laval, et chercheuse postdoctorale à l’Institut national de recherche scientifique – Eau Terre Environnement (INRS-ETE). Geneviève Treyvaud est aussi codirectrice de l’École de fouilles archéologiques de l’Université de Montréal et consultante pour les Premières Nations. Elle travaille particulièrement sur la période de Contact et l’impact de la colonisation européenne sur les Premières Nations et leur environnement. Titulaire d’un diplôme en orfèvrerie, d’une maîtrise et d’un doctorat en archéologie, elle se spécialise sur les modes d’exploitation et de fabrication du mobilier archéologique métallique. L’auteure se penche sur la caractérisation et le métissage du travail des métaux chez les Premières Nations du Nord-Est de l’Amérique. Elle contribue entre autres à la recherche et au développement de l’utilisation de la tomodensitométrie pour l’étude des matériaux anciens.
Publié dans Biographies

Biographie Réginald Auger

Réginald Auger, diplômé en archéologie de l’Université de Calgary, Réginald Auger est professeur titulaire à l’Université Laval où il enseigne depuis 1994 des cours portant sur la théorie et la pratique en archéologie et dirige de nombreux étudiants travaillant sur la période moderne. Il dirige le Groupe de recherche en archéométrie de l’Université Laval subventionné par le FRQ-SC et il est responsable des Laboratoires d’archéologie de l’Université Laval, un projet financé par la Fondation canadienne pour l’innovation.

Il a été directeur des programmes d’archéologie, d’ethnologie et de muséologie aux trois cycles et directeur du CELAT. En plus de ses recherches en archéologie urbaine sur la ville de Québec, il travaille sur une habitation sucrière en Guyane française depuis 1996.

Co-directeur de la collection Les Cahiers d’archéologie du CELAT, ses publications comptent plus de quarante articles dans des revues nationales et internationales et sept ouvrages dont Les jésuites et l’esclavage : Loyola. L’habitation des jésuites de Rémire en Guyane française publié aux Presses de l’Université du Québec, Québec en 2009.

Sites internet:
Publié dans Biographies

Biographie Cédric Tavernier

Cédric Tavernier, manipulateur en electro-radiologie médicale de formation.

J’ai pour passion l’outil informatique et la programmation. J’ai donc participer à de nombreux projets libres de façon bénévole tels qu’OsiriX, DCM4CHEE, ImageJ, iRad liés à mon domaine professionnel. En 2010 j’ai créé IMAGE ET afin de permettre d’avoir un environnent de développement libre s’appuyant sur les modalités (scanographe, radiologie numérique, échographie,…) et jusqu’à aujourd’hui nous soutenons plusieurs projets libres en imagerie et proposons formation, intégration, maintenance et support sur ces logiciels libres.

Nous proposons désormais l’accès à nos modalités (Scanographie, radiologie numérique, Tomodensitométrie et échographie) à travers la nouvelle société B.C.R.X (Bretagne Contrôle par Rayons X).
Publié dans Biographies

Biographie Grégor Marchand

Grégor Marchand, Docteur HDR, Directeur de Recherche au CNRS, médaille de Bronze du CNRS (2006), dirige le laboratoire Archéosciences de l’Université de Rennes 1 / CNRS, une composante de l’UMR 6566 CReAAH.

Ses recherches concernent les sociétés préhistoriques de la fin du Pléistocène et de l’Holocène, sur la façade atlantique de l’Europe (France, Espagne, Portugal). Par l’analyse des traditions techniques impliquées dans la fabrication des outillages de pierre, il a pu établir plusieurs scénarios historiques, qui concernent autant la fin des temps glaciaires que le développement des premières sociétés agro-pastorales. La question du fonctionnement de ces sociétés et de leur évolution est désormais au centre de ses travaux, menés en collaboration avec de nombreux spécialistes des paléo-environnements.

Depuis 1994, il a eu la responsabilité de vingt-cinq fouilles archéologiques dans l’Ouest de la France. Responsable de plusieurs programmes de recherche internationaux, il a publié 5 ouvrages et plus de 100 articles scientifiques.

Publié dans Biographies

Biographie Jean-Baptiste Barreau

Jean-Baptiste Barreau, Ingénieur d’études CNRS depuis 2008, je suis entré au laboratoire CReAAH en 2011 où je suis responsable du développement d’applications informatiques et en charge des modélisations et numérisations 3D de sites archéologiques.

Entre l’IRISA et le CReAAH, je gère le Conservatoire Numérique du Patrimoine Archéologique de l’Ouest (CNPAO – cnpao.univ-rennes1.fr) dont la mission est la sauvegarde, l’accompagnement et l’exploitation de productions 3D de la communauté archéologique du Grand Ouest français.

J’effectue également une thèse en informatique intitulée « Techniques de production, d’exploration et d’analyse d’environnements archéologiques virtuels » sous la direction de Bruno Arnaldi et l’encadrement de Valérie Gouranton.

Page web :

Publié dans Biographies

Biographie Ronan Gaugne

Ronan Gaugne, Ingénieur de recherché à l’Université de Rennes 1

Il a obtenu son doctorat en informatique à l’Université de Rennes 1 en spetembre 1997.

Il est le directeur technique de la plateforme de réalité virtuelle Immersia (http://www.irisa.fr/immersia) depuis sa construction en 2010. Cette plateforme, commune à IRISA et au centre de recherche Inria, est dédiée aux activités de recherche et offre des logiciels et du matériel, des équipements haut de gamme et un support d’expertise dans le domaine de la réalité virtuelle.

Il a travaillé pendant plus de dix ans dans la société Atos Origin en tant qu’architecte informatique et chef de projet. Il a dirigé plusieurs équipes techniques principalement dans les télécoms. Il a été maître de conference associé à l’Université d’Orléans pendant trois ans, entre 1999 et 2002, où il a travaillé sur le clustering en réalité virtuelle.

Depuis qu’il encadre la plate-forme Immersia, il promeut des collaborations interdisciplinaires autour de cette installation, en particulier entre les archéologues et les informaticiens. Il est membre de l’Association Française de la Réalité Virtuelle (AFRV), une association française qui fait la promotion de la virtualité réelle et qui regroupe les principaux acteurs français de la réalité virtuelle réelle des secteurs académique et industriel.

Il est actuellement impliqué dans le projet collaboratif «Conservatoire Numérique du Patrimoine Archéologique de l’Ouest», ( http://cnpao.univ-rennes1.fr )dont les travaux de recherche ont été présentés à plusieurs revues et conferences du domaine du Patrimoine Culturel telles que Presence, IJHDE, Euromed et Digital Heritage. Son travail sur ce projet se concentre sur l’utilisation de la réalité virtuelle immersive pour l’archéologie.

Publié dans Biographies

Biographie Théophane Nicolas

Théophane Nicolas est céramologue, chargé d’opération et de recherche à l’Institut National deRecherches Archéologiques Préventives (Inrap), dont il est membre élu (suppléant) du conseilscientifique. Il est membre permanent de l’UMR 8215 Trajectoires, de la Sédentarisation à l’état.Spécialiste des productions céramiques à l’âge du Bronze en Europe (modes de fabrication, typo-chronologie, dynamique culturelle, statut social) conjointement, il tente de développer les recherchessur les usages de la terre à bâtir en France septentrionale.

Co-directeur de publication de plusieurs ouvrages (4), il a également contribué à des articlesmonographiques ou synthétiques dans des ouvrages collectifs et dans des revues nationales (36). Il acollaboré à prêt d’une centaine d’études céramiques au sein de rapports de l’INRAP dont plusieurssont en cours de publications.Il est membre du conseil d’administration de l’Association pour la Promotion des Recherches surl’Age du Bronze; association qui a pour but de concourir à la mise en valeur des étudesarchéologiques et de la recherche sur la protohistoire européenne et particulièrement sur l’Age duBronze.

Depuis 2012, il participe avec l’UMR IRISA, l’INSA de Rennes, l’Université de Rennes 1 et la PMEImage Et au développement de nouvelles approches et outils d’analyses 3D pour l’étude de mobilierarchéologique, notamment au travers du projet Imageries et inteRactions Multi-modales pourl’Archéologie(IRMA) Défi Imag’In du CNRS sous la direction de B. Arnaldi (Insa Rennes, UMR 6074IRISA)(http://www.cnrs.fr/mi/IMG/pdf/presentation_cnrs_irma_fev2016_shared.pdf).

http://www.trajectoires.cnrs.fr/spip.php?article119

https://independent.academia.edu/TheophaneNicolas

https://www.researchgate.net/profile/Theophane_Nicolas/contributions

Institut National de Recherches Archéologiques Préventives http://www.inrap.fr/

Publié dans Biographies

Biographie Valérie Gouranton

Valérie Gouranton est maître de conférences à l’INSA de Rennes depuis 2006. Elle est co-auteur d’environ 70 publications internationales, a encadré 10 doctorants et encadre actuellement 4. Elle était auparavant maître de conférences à l’Université d’Orléans entre 1999 et 2006. Elle est titulaire d’un doctorat de l’Université de Rennes, obtenu en 1997.

Membre de l’équipe Hybrid, UMR IRISA/Inria-Rennes, ses activités de recherche sont la Réalité Virtuelle, l’Interaction 3D, les Environnements Virtuels Collaboratifs et les problématiques notamment liées à l’utilisation de la Réalité Virtuelle pour l’Archéologie.
La Réalité Virtuelle ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine du patrimoine culturel et plus spécifiquement en archéologie où des reconstitutions à l’échelle 1 dans une plateforme immersive comme Immersia (http://www.irisa.fr/immersia) offrent des outils et méthodes de travail innovants pour les archéologues. Ce champ d’application s’accompagne de problématiques scientifiques particulières : la représentation du temps. Les sites archéologiques étudiés ont évolué au cours du temps. La représentation dynamique et interactive de ces évolutions permet aux archéologues de mieux comprendre cette évolution; la gestion de l’incertitude. Les reconstitutions de sites sont basées sur des observations des vestiges et des hypothèses. L’incertitude doit être prise en compte à la fois dans le processus de reconstitution et dans la restitution finale ; l’interaction avec les objets historiques. Les artéfacts étudiés par les archéologues sont souvent plus proche de la nature que les objets industriels polissés issus de la CAO habituellement rencontrés en réalité virtuelle, ce qui implique une complexité accrue sur les géométries. La sollicitation de la proprioception et des capacités motrices d’un utilisateur en réalité virtuelle immersive permet de reproduire et mieux comprendre certains gestes techniques effectués par exemple lors de la construction de certains monuments. Une autre forme d’interaction est la possibilité d’enrichir le modèle numérique avec des annotations qui permettent aux archéologues de conserver une trace visuelle de leurs réflexions. Différents processus de reconstruction 3D de sites et objets basés sur des techniques de photogrammétrie, scanner laser et imagerie médicale ont été proposés. Ils permettent à la fois de préserver une information numérique de grande qualité pour des sites menacés de disparition et également d’accéder aux outils innovants de réalité virtuelle.

Elle a monté cette thématique en 2012 en lien avec l’UMR CReAAH (Centre de Recherche en Archélogie, Archéosciences et Histoire) et nous avons créé le Conservatoire National du Patrimoine Archéologique de l’Ouest (https://cnpao.univ-rennes1.fr) début 2013. Elle est ou a été impliquée dans des projets ANR, FUI, Labex Cominlabs autour de scénarios de formation en réalité virtuelle avec interaction : CORVETTE et SIFORAS (domaine industriel), S3PM et SUNSET (domaine médical) et PREVIZ (domaine cinéma). Elle a été également membre du projet européen d’infrastructure VISIONAIR (FP7). Elle est porteure côté France du projet ANR Franco-Québec INTROSPECT sur les thématiques archéologie et Réalité Virtuelle. Elle est membre du Conseil d’Administration de l’Association Française de la Réalité Virtuelle (AFRV), a été élue au Conseil Scientifique de l’INSA de Rennes, du Conseil de Laboratoire de l’UMR IRISA et elle a été co-responsable du Master Recherche en Informatique Breton. Site web : http://people.irisa.fr/Valerie.Gouranton

Publié dans Biographies

Biographie Laurent Garnier

Laurent Garnier, Ingénieur d’études CNRS depuis 2003

Entré à l’IRISA en Juin 2017, je suis responsable des projets de développement et déploiement d’applications en soutien aux activités interdisciplinaires de la plateforme de réalité virtuelle Immersia, principalement en lien avec le laboratoire d’Archéologie CReAAH et l’Inrap.
 
Mes activités dans le cadre de cette plateforme sont principalement de coordonner et d’animer l’activé interdisciplinaire de la plateforme Immersia en mettant en oeuvre les moyen techniques, formations et veilles technologique adaptées. Egalement membre de l’équipe SED (Service Exploitation et Développement) de l’INRIA, je participe à différentes missions mutualisées.
Ma formation initiale (DESS Informatique et ses applications) m’a amenée à développer mon domaine de compétences autour du développement logiciel, plus particulièrement autour de la visualisation (Réalité Virtuelle, openGL, C++, Unity 3D).
 
Depuis 2003, dans le cadre de mon activité au CNRS, j’ai collaboré à plusieurs projets dans des domaines liés à l’environnement et un projet d’envergure internationale,  Geant4, simulateur de collisions particules/matières utilisé dans de multiples domaines et notamment en archéologie.
Publié dans Biographies